PSA accélère son développement en Afrique

Classé dans : Economie | 0

Le groupe PSA a signé avec trois partenaires locaux la création d’une co-entreprise en Algérie pour y produire localement 50 000 véhicules d’ici 2019. Le groupe PSA étend son développement mondial avec un pas important vers l’installation de marque Peugeot dans la région d’Oran. Après deux années de négociation, le constructeur a officialisé à Alger le 12 novembre 2017 cet accord avec une co-gérance de 3 partenaires Algériens. Cet accord a été signé à l’occasion de la tenue du quatrième comité mixte économique algéro-français au Centre international des Conférences à Alger. Les groupes Condor Electronics, Palpa Pro et l’Entreprise Nationale de Production de Machines-Outils (PMO) font partie de cette unité de production dans la co-gérance, avec le lancement d’une unité de production opérationnelle en 2019 selon le groupe. le groupe automobile PSA souhaite miser sur le marché algérien afin de répondre aux attentes de leurs clients dans un cadre de conquête avec les nouveaux modèles dont la réussite est au rdv, et du groupe PSA dont le développement pourrait être étendu sur l’ensemble du continent Africain à terme.

Création de 1000 emplois sur le site d’Oran

Jean-Christophe Quémard, directeur de la zone Moyen-Orient et Afrique pour le groupe PSA, a présenté lors de cette conférence les objectifs de la coentreprise. Le consorsuim va investir sur ce projet 100 millions d’euros en y créant 1 000 emplois pour le lancement de la production en 2018. L’objectif du consorsium est de sortir de la chaîne de production 75 000 véhicules destinés au marché Marocain, mais le groupe n’a précisé quel modèle sera fabriqué de l’usine. Les premiers véhicules sortiront de la ligne de production en 2019, alors que Peugeot a vendu 383 504 véhicules l’an dernier en Algérie. Un marché intéressant donc, qui nécessite un investissement local pour multiplier les ventes et fluidifier la production locale. L’impact pour le groupe PSA sera important sur l’ensemble des ventes mondiales, et va lui permettre d’atteindre son objectif de 75.000 unités produites dans la région à l’horizon 2021.

Regagner des parts de marché en Algérie et faire travailler des entreprises locales

Le groupe PSA, fort de ses compétences, souhaite développer un véritable écosystème local avec des partenariats signés en Algérie pour les sous-traitants. Un centre de formation dédié à l’acquisition des compétences techniques liées à l’industrie automobile est prévu dans ce choix. L’objectif est de créer un tissu de fournisseurs locaux compétents et d’organiser une structure sans dépendre d’autres pays avec un impact financier et écologique réduit sur couts de logistiques. Tout ceci s’accompagnera ainsi d’un développement de la filière automobile en Algérie avec un plan complet de montée en compétences et de formation des collaborateurs, permettant de répondre au développement du tissu fournisseur local.

Laissez un commentaire

Anti-Spam Quiz: